Sylvain Marconnet

Sylvain Marconnet
Sommaire

Sylvain Marconnet, né le 8 avril 1976 à Givors dans le Rhône, est un illustre joueur français de rugby à XV. Membre de l’équipe de France, il se distingue par sa polyvalence, jouant aussi bien au poste de pilier gauche qu’à celui de pilier droit. Il a fait partie du Stade français avant de rejoindre le Biarritz Olympique, affichant une stature impressionnante de 1,83 m pour 109 kg.

Reconnu pour sa robustesse, sa technique raffinée et sa grande mobilité, Marconnet excelle dans les deux positions de pilier, une flexibilité rare dans le rugby.

En 2010, Sylvain Marconnet a été honoré d’une place dans la Dream Team européenne de l’European Rugby Cup (ERC), sélection regroupant les meilleurs joueurs des compétitions de clubs européens sur les 15 dernières années.

Biographie de Sylvain Marconnet

Carrière en club

Le 19 mai 2001, Sylvain Marconnet est aligné en tant que titulaire pour la finale de la Coupe d’Europe de rugby. Il forme la première ligne aux côtés de Fabrice Landreau et Pieter de Villiers au Parc des Princes à Paris, où ils affrontent les Leicester Tigers. Malgré une performance remarquable, son équipe, le Stade Français, s’incline de peu, 34 à 30, contre les Anglais.

En 2005, Marconnet participe à une autre finale de la Coupe d’Europe avec le Stade Français, cette fois contre le Stade Toulousain au Murrayfield Stadium d’Édimbourg. Il débute le match en tant que remplaçant et entre en jeu à la 51e minute en remplacement de Pieter de Villiers. Le match, intense, se termine sur un score de parité de 12 à 12 en temps réglementaire. Finalement, le Stade Toulousain prend le dessus durant les prolongations, remportant le match 18 à 12.

Lors de la saison 2011-2012, Marconnet et le Biarritz Olympique atteignent la finale du Challenge européen. Ils se mesurent au RC Toulon lors de cette finale cruciale. Marconnet, entré en jeu, contribue à la victoire de son équipe, qui l’emporte 21-18. Ce match marque un tournant, puisqu’il s’agit de la dernière apparition de Marconnet en tant que joueur professionnel, annonçant sa retraite sportive à la fin de cette saison.

Carrière internationale

Sylvain Marconnet a connu un parcours fluctuant au sein de l’équipe nationale française de rugby. Après ses débuts en 1999, il n’a pas été retenu pour la Coupe du monde de la même année, le sélectionneur Jean-Claude Skrela préférant Cédric Soulette. Cependant, il fait son retour après les demi-finales en raison de diverses circonstances impliquant d’autres joueurs.

À lire aussi  Les différents types de postes au rugby

Durant la saison 1999-2000, malgré l’absence de sélections et la nomination de Bernard Laporte, son ancien entraîneur au Stade Français, comme entraîneur national, Marconnet se distingue par son titre de champion de France et devient titulaire en première ligne du XV de France pour les tests de novembre 2000. Lors d’un match contre les All Blacks, il forme une mêlée du Stade Français avec Fabrice Landreau et Pieter de Villiers. Toutefois, sa performance inégale lui fait perdre sa place de titulaire, bien qu’il tente un retour contre les Anglais.

En 2002, Marconnet joue un rôle clé dans le grand chelem de la France, remplaçant Jean-Baptiste Poux contre l’Écosse et devenant titulaire au poste de pilier droit. Après la suspension de de Villiers et une mauvaise performance de Califano en 2003, Marconnet devient titulaire à droite pour le tournoi. Sélectionné pour la Coupe du monde, il devient titulaire suite au forfait de de Villiers mais manque le début à cause d’une blessure. Marconnet joue brillamment contre l’Irlande en quarts de finale mais souffre d’un malaise contre les Blacks.

Bien que sa performance ait été parfois inégale, il devient titulaire à gauche après l’écartement de Crenca. L’émergence d’Olivier Milloud et sa polyvalence le rendent un remplaçant de choix. Cependant, après un match difficile contre les Blacks en 2006, il devient remplaçant permanent.

Marconnet devient le pilier le plus capé de France durant le tournoi 2007, mais une fracture du tibia gauche le rend indisponible pour la Coupe du monde. Après le Mondial, il refuse une sélection potentielle pour préserver sa santé.

En 2009, rappelé en équipe nationale, il affronte le Pays de Galles lors du Tournoi des Six Nations sous la direction de Marc Lièvremont, son ancien coéquipier. Il devient même capitaine contre les Samoas. Blessé en 2010, il sort du groupe mais revient un an plus tard.

À lire aussi  Pilier en rugby à XV : découverte d'un poste clé

Titulaire contre l’Italie en 2011, il est écarté après une défaite. La même année, il participe à un stage de Coupe du monde mais n’est finalement pas retenu.

Sylvain Marconnet en équipe de france

Retraite

En 2009, Sylvain Marconnet rejoint l’agence Sportlab, s’associant à Gilles Dumas et Loïc Yviquel. Après avoir mis fin à sa carrière sportive en 2012, il intègre le Groupe Sportlab en tant que directeur associé chargé du développement. Dans ce rôle, Sylvain Marconnet joue un rôle crucial dans la création de Sponsorise Me, la première plateforme de crowdfunding dédiée au sport. Cette plateforme gagne rapidement en notoriété, notamment grâce à une vidéo virale de Romain Mesnil lors de son lancement. Avec le soutien de Marconnet, Sponsorise Me remporte plusieurs distinctions, dont le trophée Sporsora de l’innovation media, le prix de l’innovation sportive Sport Numéricus, et figure parmi les 100 startups à suivre selon le magazine Challenges. L’un de ses projets phares, l’Avenue des Légendes, rassemble près de 550 000 euros grâce à plus de 5 300 contributeurs.

En 2014, il fonde SL Event, une filiale du Groupe Sportlab spécialisée dans l’organisation d’événements. Le Rugby Masters, organisé par SL Event, est un match de prestige opposant le Rugby club toulonnais, vainqueur de la Coupe d’Europe, aux Sharks, une équipe de renom de l’hémisphère sud, ayant eu lieu le 5 février 2015. SL Event gère aussi les Defirun Assu 2000, une course d’obstacles grand public, parrainée par des ambassadeurs sportifs renommés tels que Mehdi Baala, Ladji Doucouré, Marc Raquil, et l’ancienne Miss France Laury Thilleman.

Depuis sa retraite sportive, Marconnet a significativement contribué à l’expansion du Groupe Sportlab, le faisant passer de 15 à 50 employés.

Consultant sportif

Tout en jouant pour le Biarritz Olympique, Sylvain Marconnet a commencé une carrière de consultant pour France Télévisions lors de la Coupe du monde de rugby 2011. Poursuivant dans cette voie, il devient consultant pour TF1 pendant la Coupe du monde 2015.

Entre 2013 et 2015, Marconnet commente les matchs de l’équipe de France des moins de 20 ans dans le cadre du Tournoi des Six Nations sur France 4, collaborant d’abord avec Jean Abeilhou, puis avec Hélène Archilla-Macurdy de 2016 à 2019. En plus de son travail sur les matchs des moins de 20 ans, de 2012 à 2019 (à l’exception de 2017), il commente également l’un des trois matchs de la dernière journée du Tournoi des Six Nations seniors aux côtés de Jean Abeilhou.

À lire aussi  L'essai au rugby

Pour les saisons 2018-2019, Marconnet étend son expertise en commentant des matchs du Challenge européen sur France 4, travaillant cette fois avec Laurent Bellet. Au cours de ses commentaires, il se distingue par l’utilisation récurrente de l’expression « c’est un peu cafouillon », une marque de son style à l’antenne.

Palmarès de Sylvain Marconnet

En club

  • FC Grenoble
    • Vainqueur du Championnat de France Crabos en 1995
  • Stade français
    • Vainqueur du Championnat de France en 1998, 2000, 2003, 2004 et 2007
    • Vainqueur de la Coupe de France en 1999
    • Finaliste de la Coupe d’Europe en 2001 et 2005
    • Finaliste du Championnat de France en 2005
  • Biarritz olympique
    • Vainqueur du Challenge européen en 2012

En équipe nationale

  • France
    • Vainqueur du Tournoi des Six Nations en 2002 (Grand Chelem), 2004 (Grand Chelem), 2006, 2007, 2010 (Grand Chelem)
    • Quatrième de la Coupe du monde en 2003

Tournoi des six nations

Édition du Tournoi Classement Performances de la France Performances de Marconnet Participation de Marconnet
Cinq Nations 1999 5e 1 victoire, 0 nul, 3 défaites 1 victoire, 0 nul, 3 défaites 4 sur 4 matchs
Six Nations 2001 5e 2 victoires, 0 nul, 3 défaites 2 victoires, 0 nul, 3 défaites 5 sur 5 matchs
Six Nations 2002 1er 5 victoires, 0 nul, 0 défaite 1 victoire, 0 nul, 0 défaite 1 sur 5 matchs
Six Nations 2003 3e 3 victoires, 0 nul, 2 défaites 3 victoires, 0 nul, 2 défaites 5 sur 5 matchs
Six Nations 2004 1er 5 victoires, 0 nul, 0 défaite 5 victoires, 0 nul, 0 défaite 5 sur 5 matchs
Six Nations 2005 2e 4 victoires, 0 nul, 1 défaite 4 victoires, 0 nul, 1 défaite 5 sur 5 matchs
Six Nations 2006 1er 4 victoires, 0 nul, 1 défaite 4 victoires, 0 nul, 1 défaite 5 sur 5 matchs
Six Nations 2007 1er 4 victoires, 0 nul, 1 défaite 3 victoires, 0 nul, 0 défaite 3 sur 5 matchs
Six Nations 2009 3e 3 victoires, 0 nul, 2 défaites 2 victoires, 0 nul, 1 défaite 3 sur 5 matchs
Six Nations 2010 1er 5 victoires, 0 nul, 0 défaite 1 victoire, 0 nul, 0 défaite 1 sur 5 matchs
Six Nations 2011 2e 3 victoires, 0 nul, 2 défaites 1 victoire, 0 nul, 2 défaites 3 sur 5 matchs
George Moon
George Moon
Je suis un fervent amateur de sport ! Depuis mon plus jeune âge, le monde du sport a captivé mon cœur et mon esprit. C'est pour cela qu'aujourd'hui j'utilise ma plume pour faire couler l'ancre sur ce qui m'anime.
Découvrez nos autres articles
Retour en haut