Carl Hayman

Carl Hayman est célèbre dans le monde du rugby pour sa force impressionnante en mêlée. Il est souvent cité parmi les meilleurs piliers droits de la planète, reconnu pour sa robustesse et sa technique impeccable.
Carl Hayman
Sommaire

Carl Joseph Hayman, né le 14 novembre 1979 à Opunake, est une véritable légende du rugby néo-zélandais, connu pour son rôle crucial de pilier droit. Avec 45 sélections sous le maillot des All Blacks de 2001 à 2007, il a été un pilier de l’équipe, contribuant à remporter le Tri-nations à cinq reprises. Sa carrière a débuté en Nouvelle-Zélande, où il a brillé avec Otago RFU et les Highlanders, avant de s’envoler pour l’Europe et de rejoindre les rangs des Newcastle Falcons en Angleterre, puis du Rugby club toulonnais en France.

Biographie de Carl Hayman

Hayman n’est pas un novice sur la scène internationale. Dès son plus jeune âge, il a représenté la Nouvelle-Zélande dans les catégories de moins de 16 ans en 1995, de moins de 19 ans en 1997 et 1998, et de moins de 21 ans de 1998 à 2000. Il a même été un acteur clé de la victoire écrasante contre l’Afrique du Sud en finale du tournoi international des moins de 21 ans, avec un score impressionnant de 71 à 5.

En plus de son parcours impressionnant en jeunesse, Carl Hayman a également joué pour l’équipe des Māori de Nouvelle-Zélande et a participé à une tournée avec l’équipe A néo-zélandaise. Sa sélection en 2001 dans l’équipe des All Blacks, où il est devenu un choix régulier à partir de 2004, a marqué un tournant dans sa carrière. Il a eu l’honneur d’être le millième joueur sélectionné dans cette équipe emblématique.

À lire aussi  Les ailiers au rugby

Hayman a fait ses débuts dans le Super 12 en 1999 avec les Otago Highlanders. En 2007, il a franchi un nouveau cap en signant avec les Newcastle Falcons, évoluant dans le prestigieux championnat d’Angleterre.

L’arrivée de Carl Hayman au Rugby club toulonnais, annoncée le 22 mars 2010, a été un véritable coup de tonnerre dans le monde du rugby. Rejoignant des stars internationales comme Jonny Wilkinson et Juan Martín Fernández Lobbe à Toulon, Hayman a fait le choix audacieux de rester en Europe, ce qui l’a rendu inéligible pour la Coupe du Monde 2011, conformément aux règles de la Fédération de Rugby Néo-Zélandaise. Cette décision contrastait avec celle de Sonny Bill Williams, qui avait quitté Toulon pour rejoindre les All Blacks pour la Coupe 2011.

Carl Hayman à Toulon

Dès sa première saison à Toulon, Hayman a fait sensation en étant sélectionné dans l’équipe des Barbarians français et en marquant un essai contre l’équipe des Tonga. Malgré un début difficile dans le Top 14, où il était en compétition avec Davit Kubriashvili pour le poste de pilier droit, il est rapidement devenu titulaire. Cependant, lors de la finale de l’Amlin Challenge Cup, un carton jaune pour un plaquage dangereux lui a valu une suspension de quatre semaines, le privant de la finale du championnat de France contre Toulouse.

À lire aussi  Préparation physique au rugby : astuces pour une efficacité optimale

Hayman a ensuite brillé avec Toulon, remportant la coupe d’Europe en 2013 contre Clermont et participant aux victoires en finales de coupe d’Europe et du Top 14 l’année suivante. En 2014-2015, nommé capitaine après le départ à la retraite de Jonny Wilkinson, il a mené son équipe à une troisième victoire consécutive en coupe d’Europe et à une qualification pour les demi-finales du championnat. Cette demi-finale a été marquée par la triste nouvelle du décès de Jerry Collins, ancien coéquipier de Carl Hayman chez les All Blacks, et s’est soldée par une défaite contre le Stade français.

Après cette dernière rencontre officielle, Hayman a pris sa retraite, laissant derrière lui un héritage impressionnant et étant classé parmi les meilleurs joueurs de l’histoire du RC Toulon par Rugbyrama en 2016. Il a ensuite entamé une carrière d’entraîneur des avants à la Section paloise, avant d’être remplacé en 2019. Surprenant encore, en 2017, il a repris du service en tant que joueur avec l’Avenir de Bizanos en Fédérale 3, tout en conservant son rôle d’entraîneur.

À lire aussi  Le carton bleu au rugby

Palmarès de Carl Hayman

En province

  • National Provincial Championship :
    • Vainqueur en 1998 avec les Otago RFU

En franchise

  • Super 12 :
    • Demi-finaliste en 2002 avec les Highlanders

En club

  • Coupe d’Europe :
    • Vainqueur en 2013, 2014 et 2015 avec le RC Toulon
  • Challenge cup :
    • Finaliste en 2012 avec le RC Toulon
    • Demi-finaliste en 2008 avec les Newcastle Falcons
  • Championnat de France :
    • Vainqueur en 2014 avec le RC Toulon
    • Finaliste en 2012 et 2013 avec le RC Toulon

En équipe nationale

  • All Blacks :
    • 45 sélections entre 2001 et 2007, deux essais7.
  • Tri-nations :
    • Vainqueur en 2002, 2003, 2005, 2006 et 2007.
George Moon
George Moon
Je suis un fervent amateur de sport ! Depuis mon plus jeune âge, le monde du sport a captivé mon cœur et mon esprit. C'est pour cela qu'aujourd'hui j'utilise ma plume pour faire couler l'ancre sur ce qui m'anime.
Découvrez nos autres articles
Retour en haut